Danni Hindle

Médiums: 
année(s) de participation: 
2015

Mon projet « Captifs de l’étrange machine » explore des comportements souvent considérés comme incompatibles avec la culture dominante. Ce travail me donne l’occasion de jouer avec les notions de masculinité et de féminité. Mes images s’interrogent sur la vérité qui émane d’un corps nu et proposent une perception personnelle du corps de la femme et de celui d’un homme. Pour moi, la première manifestation de l’existence humaine se révèle dans les profondeurs tissulaires de la chair. La forme humaine est constamment en évolution et si l’on veut embrasser la réalité du corps humain il faut tenir compte de combien ce corps est fragile et mortel.