Nicolas Fournier

Bâtiment B, atelier 201.

Les notions de manque et de trop-plein nourrissent une préoccupation thématique et formelle en lien avec la mémoire. Phénomènes naturels, singuliers ou transcendés, architectures, monde minéral sont abordés en voisinage des relations qui se sont tissées entre la géologie et la peinture de paysage au XIXe siècle. Photographies personnelles et coupures de presse constituent la matière première des dessins et des peintures (pierre noire, encre de Chine et huile).

Médiums: